Vous êtes ici

Ciments à maçonner : prêts à l'emploi et polyvalents

Prêts à l’emploi et polyvalents les ciments à maçonner (MC) sont des liants hydrauliques qui s’utilisent comme des ciments classiques. Ils permettent principalement la réalisation de mortiers de maçonnerie courante. Nous vous invitons aujourd’hui à découvrir ou redécouvrir leurs caractéristiques, leurs avantages et comment les utiliser dans les règles de l’art. 

Une formulation optimisée

Les meilleurs ciments à maçonner présents sur le marché sont hydrofugés et conformes à la norme NF EN 413-1. A l’usage, ils se révèlent onctueux, faciles etagréables à travaillergrâce à l’ajout d’un adjuvant « entraineur d’air » qui leur confèrera une excellente plasticité. Composés de clinker, de calcaire et d’un hydrofuge garantissant une meilleure imperméabilité, les ciments à maçonner présentent de plus une formulation optimisée par le recours à différents additifs.

 

BON A SAVOIR

Classes de résistance

La nouvelle norme NFEN 413-1 se base sur3 classes de résistance à la compression à 28 jours (MC 5, MC 12,5, MC 12,5 X et MC 22,5 X) dont le tableau ci-dessous précise la désignation en fonction de la présence ou non d’un entraîneur d’air

Désignation des ciments à maçonner

Type

Classe de résistance en MPa

Avec entraîneur d’air

Sans entraîneur d’air

Ciment à maçonner

5

12,5

22,5

MC 5

MC 12,5

-

-

MC 12,5 X

MC 22,5 X

* La lettre X signale les liants ne contenant pas d'entraîneur d'air

Valeurs limites

Chaque classe de ciment( 5;12,5 et 22,5) implique le respect de valeurs limites de résistance à la compression.

Résistance à la compression

Type

Résistance (à court terme)

7 jours (en Mpa)

Résistances (courantes)

28 jours (en MPa)

MC 5

MC 12,5 et 12,5 X

MC 22,5 X

-

≥ 7

≥ 10

≥ 5

≥ 12,5

≥ 22,5

≤ 15

≤ 32,5

≤ 42,5

* La lettre X signale les liants ne contenant pas d'entraîneur d'air

 

De nombreux atouts, au bénéfice du confort de pose et de la productivité chantier

Idéal pour obtenir un mortier, le ciment à maçonner cumule de nombreux avantages qui au final permettent un gain de temps considérable sur les chantiers :

  • Prêt à l’emploi, il peut être utilisé directement avec du sable et de l’eau
  • Grâce à sa formulation optimisée, il rend inutile le recours à un adjuvant, liquide ou en poudre, à mélanger dans la bétonnière
  • Polyvalent, il est parfaitement adapté à la réalisation de mortiers pour montage ou jointoiement de maçonnerie en blocs parpaings, briques ou pierres naturelles
  • Sa plasticité facilite la pose des éléments de maçonnerie ainsi que la mise en œuvre manuelle ou mécanique des enduits
  • Collant, ce ciment adhère instantanément et facilement sur tous supports, ce qui limite les pertes au sollors du chantier
  • Souple, il durcit plus tardivement dans l’auge, sans nécessité de rajouter de l’eau
  • Imperméable, il contient un hydrofuge évitant ainsi les remontées d’humidité, notamment sur les premiers rangs de briques ou deblocs bétons
  • Mécaniquement résistants, les meilleurs ciments à maçonner ne craignent ni le gel ni le dégel et évitent le risque de fissurations sous enduit

 

Un ciment polyvalent, mais en respectant certaines précautions d’usage

Liant hydraulique multi usages, les ciments à maçonner peuvent être employés pour la réalisation de mortiers destinés à tous types de travaux:

  • Montage de murs de maçonnerie
  • Enduits de façade
  • Pose de tuiles
  • Scellement de carrelage

En revanche, ce type de ciment courant exige quelques précautions d’usage :

  • Ils ne conviennent pas pour les bétons à contraintes élevées ou les bétons armés et ne doivent pas être employés dans les milieux agressifs
  • Le support devra être bien humidifié avant l’application du mortier ou de l’enduit On évitera de maçonner par temps très froid, lorsque les températures sont inférieures à 5°C
  • On le mélangera à un sable propre à fine granulométrie (0,1 à 0,4) et exempt de matière organique
  • Le rapport eau/ciment sera le plus faible possible et nécessairement compatible avec la capacité de résistance du béton frais aux contraintes et déformations
  • Sa mise en œuvre devra naturellement se faire dans les règles de l’art, en respectant scrupuleusement lesdosages préconisés
  • On évitera aussi bien sûr tout contact du produit avec la peau et les yeux, en utilisantsur le chantier les équipements de protection adaptés :gants, chaussures imperméables, lunettes...

 

Le PLASTICEM, le ciment à maçonner idéal pour vos travaux

Caractéristiques

  • Prêt à l’emploi et polyvalent, il s’utilise directement en ajoutant du sable et de l’eau. Il est idéal pour obtenir un mortier souple et hydrofugé  

  • Il est composé de clinker (≥ 40%), de calcaire, d’un hydrofuge garantissant une meilleure imperméabilité et d’un entraîneur d’air facilitant la mise en œuvre du mortier 

  • Conditionné dans un sac RESIST de 25kg, il est facilement manipulable et résistant à l’humidité, pendant 2h sous la pluie ou 12h sur sol humide   

Dosages habituels pour un sac de 25 KG  

  • 13 litres d’eau et entre 6,5 et 10 sceaux de 10 litres de sable sec selon les applications (ces dosages sont indicatifs).